Bonjour à tous,
Avant d’attaquer cette nouvelle semaine (et première de l’été!), un recap des principales actus en marketing digital de la semaine passée.

Droit à l’oubli : Google mis en demeure par la CNIL

La Commission Nationale Informatique et Libertés a mis en demeure Google d’étendre dans les 15j son système de droit à l’oubli à tous ses moteurs dans le monde, règle qui était pour le moment limitée à l’Europe.

En effet, ce fut suite à une décision de la Cour de Justice de l’Union Européenne en mai 2014, que Google avait mis en place un formulaire pour recevoir toutes les demandes de retrait de contenus de son index.
Mais cette procédure a deux limites : 1/seul les moteurs européens doivent désindexer les pages et 2/le contenu reste accessible dans le reste du monde…
La Cnil a donc jugé bon de mettre les pieds dans le plat pour que le droit à l’oubli digital soit pleinement appliqué par le géant de Moutain View. A voir si ce dernier accepte l’engagement…

Qr Code Fail : Heinz envoie ses consommateurs sur un site p0rn

La fameuse marque de ketchup Heinz a eu très chaud semaine dernière suite à la mise en place d’un QR code sur ses bouteilles renvoyant vers un site à contenus pornographique.

Cela aurait pu être une opé de comm, mais non… ce fut une belle bourde, qui fut découverte par un consommateur allemand Daniel Korell. Ce dernier souhaitait scanner le QR code pour tomber sur un site de bons promo de la marque à la tomate… mais quelle fut sa surprise quand il tomba sur un site pornographique allemand FunDorado.

La raison ? le QR code renvoyait vers un site Heinz qui avait été utilisée lors d’une campagne marketing de 2012 à 2014. Le nom de domaine ayant expiré, celui-ci avait été repris par le site classé X.

Résultat : Heinz s’est excusée sur Facebook et offre à Daniel une bouteille à son effigie. Le site Fundorado quant à lui, a profité de l’occasion pour se faire une petite pub, en offrant à cet internaute un abonnement d’un an à son site.

SEO : Nouvelle mise à jour Google

Pas de panda ni de pingouins dans ce nouvel update du moteur, mais une mise à jour de l’agorithme qui a impacté certains sites.
Google n’a pas donné plus de détail sur cette nouvelle tambouille, mais il semblerait qu’il s’agisse d’une actualisation de la Quality update ‘Phantom’ de début mai qui touche l’évaluation positive de la qualité d’un contenu. En clair, Google décide si un site fournit ou non un faible contenu aux internautes (à distinguer du critère de pertinence).

Une affaire à suivre… qui confirme que le contenu est la clef de voute d’un bon référencement. Raison de plus pour bien le peaufiner.

Snapchat devient de plus en plus marketing avec les geofilters

Snapchat devient un outil marketing puissant qui trouve sa place dans des dispositifs digitaux. L’application mobile le prouve en lançant aux Etats-Unis une opération avec McDonald’s en utilisant le principe des geofilters, ces éléments graphiques qui peuvent être ajoutés à un snap dans une localisation précise.

Ainsi, les clients McDonald’s peuvent décorer leurs photos de frites, cheeseburgers et autres motifs à la Ronald, dans les 14000 restaurants de la marque.

mcdonal-snapchat

Un test qui va permettre de montrer tout le potentiel de Snapchat d’un point de vue marketing et grâce aux geofilters, une fonctionnalité qui lui est propre.

Mise à jour de Facebook : le temps de lecture impacte le reach (ou presque…)

Facebook a annoncé la prise en compte d’un nouveau critère dans son algorithme: le temps passé à lire une histoire.
Le temps devient un élément clé dans l’organisation de la diffusion des contenus de pages, car comme Facebook l’explique, une personne peut lire un article et y porter intérêt sans forcément s’engager (like, commentaire ou partage). La notion de « temps de lecture » apporte donc une source d’information supplémentaire sur les habitudes des internautes concernés par un contenu.

Pour cela, Facebook analyse les temps de scroll dans le newsfeed afin d’en déduire que tel ou tel contenu a su retenir l’intention des utilisateurs. 

Cet update devrait donc impacter de plus en plus sur la diffusion des contenus de pages et donc le reach… C’est donc une affaire à suivre qui poussera les marques à optimiser à la fois leurs contenus et le timing de diffusion avec de gagner en pertinence au yeux de leur lectorat… et de Facebook.

Bonne semaine à tous !